Aides à l’isolation 2018 : le crédit d’impôt inchangé

Le 30 septembre 2017

 

Une bonne nouvelle pour les ménages désireux de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le crédit d’impôt vient d’être prolongé en 2018, comptant parmi les aides à l’isolation incontournables pour les travaux d’économie d’énergie.

Aides à l’isolation et crédit d’impôt 2018

© Crédit photo : Pxhere.com

Le crédit d’impôt maintenu à 30 % en 2018

L’annonce du prolongement du crédit d’impôt en 2018 par le ministre de la Transition écologique est une véritable aubaine les Français. Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique est en effet un dispositif fiscal incitatif particulièrement profitable aux foyers modestes. Concrètement, les contribuables effectuant certains travaux de rénovation énergétique continueront à bénéficier de cette aide étatique.

S’agissant d’une des aides à l’isolation connues, le CITE devrait être concentré sur les meilleurs effets leviers de la rénovation énergétique. En 2018, le crédit d’impôt à taux unique de 30 % se concentrera davantage sur les travaux jugés réellement efficaces en économies d’énergie. Il concernera davantage l’isolation des combles ou le renouvellement de chaudière. Pour les particuliers, c’est une manière de réaliser des travaux d’amélioration énergétique à moindre coût. Tandis que les travaux vont leur permettre d’économiser sur leur facteur d’énergie.

Les grandes lignes du dispositif fiscal

Lancé en 2015, le CITE est une aide au financement destinée à inciter les foyers français à réaliser des dépenses d’amélioration énergétique. Le crédit d’impôt porte notamment sur les dépenses effectuées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2018.  Avec un taux unique de 30 %, il permet principalement de couvrir jusqu’à hauteur de 30 % les dépenses liés aux travaux de rénovation énergétique réalisés sur une résidence principale.

Les propriétaires comme les locataires peuvent y prétendre, du moment qu’ils répondent aux conditions d’éligibilité au dispositif. Le montant de la déduction fiscale varie suivant la taille du foyer. Le CITE est plafonné à 8 000 € pour une personne seule, contre 16 000 € pour un couple. Une majoration de 400 € par personne à charge vient ensuite s’ajouter à ce plafond.

    Les travaux et dépenses éligibles

Pour l’Etat, limiter les travaux et/ou dépenses éligibles au crédit d’impôt est une démarche stratégie. Elle garantit en effet l’efficacité du CITE, dans le cadre de l’accompagnement des ménages modestes dans son programme de transition énergétique. Comme une grande majorité des aides au financement, le crédit d’impôt est accessibles à :

  • Travaux d’isolation thermique visant l’optimisation de la performance énergétique du logement ;
  • Matériaux d’isolation des combles, toitures, murs, planchers, plafonds ;
  • Acquisition d’ouvertures donnant sur l’extérieur ;
  • Changement de chaudière.

Les aides à l’isolation cumulables avec le CITE

Il convient de rappeler également que le crédit d’impôt prolongé en 2018 demeure cumulable avec d’autres aides à l’isolation. Les contribuables peuvent de ce fait prétendre au CITE, tout en prétendant à l’éco-PTZ. L’éco prêt à taux zéro est une aide accordée dans le cadre de la réalisation de travaux, dans le but de réduire la consommation énergétique du logement. Par ailleurs, le crédit d’impôt est aussi cumulable avec le programme isolation à 1 €.

Pour les foyers français, le fait de cumuler plusieurs aides au financement les préservent des contraintes budgétaires liées aux travaux de rénovation. Désormais, réaliser des travaux pour économiser de l’énergie domestique est accessible à tous. Les foyers modestes, ainsi qu’en situation de précarité énergétique seront d’ailleurs privilégiés par ces aides.

    L’isolation à 1 €

Encore peu répondue, mais d’une grande efficacité, le programme isolation à 1 € forme le duo gagnant avec le CITE. Cette aide reposant sur les Certificats d’Economies d’Energie permet d’isoler les combles perdus et le toit du logement à 1 euro symbolique. Quelle que soit la surface à isoler, le foyer est facturé 1 € pour le coût des travaux, pris en charge par les fournisseurs d’énergie.

Comme toutes les aides incitatives, le programme est soumis à des conditions d’éligibilité. Après une rapide vérification d’éligibilité en ligne, le demandeur peut s’inscrire au programme si les résultats du test sont favorables. Les travaux sont alors réalisés par un artisan ou une entreprise certifié Reconnu Garant de l’Environnement.

Une évolution prévue en 2019

Pour aller plus loin dans l’accompagnement des foyers français dans les travaux de rénovation énergétique, une évolution du CITE est aussi prévue en 2019. Deux scénarios sont notamment à prévoir en vue d’améliorer les performances du dispositif fiscal :

  • Le taux du crédit d’impôt pourrait être réduit à 15 % pour l’acquisition de certains matériaux ;
  • La disparition du CITE, pour le remplacer par une prime versée dès l’achèvement des travaux.

 

 

 

 

 

 

Back to Top