Aides à l’isolation : le point sur le crédit d’impôt 2017

Le 27 juillet 2017

 

Pour motiver les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique, plusieurs aides à l’isolation sont déployées. Parmi ses subventions, le crédit d’impôt demeure un argument de taille pour les pousser à réaliser leurs travaux à moindre coût.

Aides à l’isolation : optez pour le crédit d’impôt pour des travaux pas chers.

© Crédit photo : Pixabay

Le crédit d’impôt en bref

Créé en septembre 2014, le crédit d’impôt compte aujourd’hui parmi les aides à l’isolation les plus sollicitées. Il s’agit d’une mesure fiscale mise en place par l’Etat afin d’encourager les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Le dispositif rentabilise les travaux d’isolation thermique, via une réduction d’impôts à taux unique de 30 %. Concrètement, le crédit d’impôt permet de rembourser à hauteur de 30 % les dépenses engagées pour les travaux.

A ce jour, cette aide a été octroyée par près d’un million de particuliers. Il faut noter que l’aide fiscale est ouverte à tous, aussi bien aux propriétaires qu’aux occupants à titre gratuit et locataires. Pour profiter de cette réduction d’impôts, il suffit de réaliser certains travaux d’économie d’énergie dans sa résidence principale.

    Montant du crédit impôt

Le montant du crédit d’impôt transition énergétique ou CITE dépend essentiel de la somme engagée pour les travaux réalisés. D’une manière générale, la réduction fiscale est égale à 30 % du montant des équipements, matériaux et appareils éligibles. L’aide peut également s’appliquer à la pose du matériel, en plus de son acquisition. Cependant, des plafonds éligibles des dépenses sont appliqués pour une durée de cinq ans.

Pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, le plafond éligible est de 8 000 €. Ce plafond s’élève à 16 000 € pour un couple pacsé à imposition commune ou marié. Pour chaque enfant à charge, il faudra ajouter 400 € supplémentaires à ce plafond. Autrement dit, pour les montants de travaux dépassant ces plafonds, le surplus n’est pas pris en compte dans le calcul du crédit d’impôt.

    Un crédit cumulable avec un panel d’aides à l’isolation

Il faut savoir également que le crédit d’impôt est cumulable avec différentes aides à l’isolation. Toujours suivant la nature des travaux, il est possible de cumuler le crédit d’impôt avec l’isolation à 1 €, dans le cadre de l’isolation des combles perdus. Pour prétendre à ce programme d’isolation à 1 €, le particulier doit passer au préalable par un test éligibilité.

Pour financer des travaux de performance énergétique, la prime éco énergie peut soutenir le CITE. Il en sera de même avec l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5 %, ou encore les aides de l’Anah. Cumuler plusieurs aides facilite l’accès des travaux aux particuliers. Par ailleurs, les dépenses engagées seront plus abordables.

Les travaux concernés par le crédit d’impôt

Afin de lutter contre la précarité énergétique, l’Etat ouvre le crédit d’impôt à une large gamme de travaux de rénovation énergétique. Concernant particulièrement les travaux d’isolation, le CITE s’applique à l’achat et à la pose des matériaux d’isolation pour le double vitrage et l’isolation :

  • des combles ;
  • des murs par l’intérieur ou par l’extérieur ;
  • du sol ;
  • des toitures-terrasses.

Conditions d’obtention du crédit d’impôt

Même si le crédit d’impôt est ouvert à tout particulier, les conditions d’obtention sont strictes. Le demandeur doit travailler et être domicilié en France, qu’il soit propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Les travaux d’isolation doivent être réalisés au sein de l’habitation principale. Et le logement doit être construit depuis au moins deux ans. Quant aux travaux, ils doivent être labellisés reconnu garant de l’environnement ou RGE.

Il faut noter que le crédit d’impôt est octroyé à la fin des travaux. En d’autres termes, pour bénéficier du CITE 2017, les travaux d’isolation doivent avoir été réalisés entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2017. C’est en remplissant uniquement toutes ces conditions précises que le particulier peut profiter du crédit d’impôt.

Démarches à suivre pour bénéficier du crédit d’impôt

Pour bénéficier du crédit d’impôt, le demandeur doit respecter certaines démarches administratives, loin d’être contraignantes.

  • Les travaux doivent être effectués et payés avant le 31 décembre 2017 ;
  • Le particulier doit conserver tous les justificatifs des dépenses pour l’achat et la pose de matériel pour les travaux d’isolation ;
  • Le particulier doit également déclarer ses revenus en temps voulu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top