Energie solaire en rénovation : une option à explorer absolument

Le 13 octobre 2017

 

Dans la lutte contre le réchauffement de la planète, la rénovation énergétique représente un enjeu majeur. L’Etat prône alors pour le recours aux énergies renouvelables, éolienne, énergie solaire… Cette dernière présente d’ailleurs de solides arguments, une option à explorer absolument.

Energie solaire : une option intéressante la rénovation

© Crédit photo : pixabay

Energie solaire et indépendance énergétique

En rénovation, l’énergie solaire permet de profiter d’une source énergétique de qualité et modulable. L’énergie émise par le soleil peut être utilisée pour produire de la chaleur ou de l’électricité selon les besoins de l’utilisateur.

En théorie, les besoins électriques annuels d’un ménage classique de 4 membres se situent en moyenne à 2 500 kw. Les dépenses énergétiques en chauffage électrique et en eau chaude sanitaire ne sont pas encore intégrées dans ce calcul. Il s’agit pourtant des postes les plus énergivores du logement.

En adoptant le solaire, un foyer parvient à atteindre une certaine autonomie énergétique. Grâce à une installation adéquate, le ménage va produire sa propre énergie via l’ensoleillement. Le ménage parvient ainsi à profiter d’une eau chaude sanitaire à volonté, en plus de pouvoir se chauffer à moindre coût en hiver.

Le solaire gratuit et inépuisable

En France, le recours à l’énergie solaire ne présente aucune contrainte particulière. Même si l’ensoleillement varie selon les régions, il totalise entre 1 500 et 4 000 heures par an. Autrement dit, tout le monde peut en profiter, dès lors que le ciel est dégagé.

Le solaire permet ainsi de profiter de 1 100 à 1 500 kilowatts/an et au mètre carré. Un argument à ne surtout pas négliger pour les foyers souhaitant entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Il s’agit en effet d’un peu plus de la moitié des besoins électriques annuels d’un foyer français de 4 personnes.

Sans compter que l’ensoleillement est une énergie disponible gratuitement, et inépuisable. Autre point essentiel à retenir sur le solaire, ce sont certainement ses avantages écologiques indéniables. En rénovation, l’énergie solaire représente de ce fait une solution écologique et efficace sur le plan énergétique.

Un investissement aux multiples avantages

Afin de profiter pleinement de cette énergie renouvelable, le ménage devra s’équiper d’une installation adéquate. Suivant les réels besoins détectés, deux solutions s’offrent dans la rénovation du logement.

La solution fréquemment choisie par les Français est l’utilisation d’un capteur solaire, alternativement d’un panneau photovoltaïque. Ce type d’installation permet de récupérer les rayonnements solaires, pour les transformer ensuite en énergie. L’énergie ainsi transformée permet de se chauffer, de s’éclairer et de faire fonctionner les différents appareils électroménagers.

La seconde option, actuellement à succès grandissant, c’est l’usage d’un chauffe-eau solaire. Cette installation permet de profiter d’une eau chaude sanitaire à souhait. Bien évidemment, il n’est pas exclu de combiner les deux solutions, pour une autonomie énergétique optimale.

    Coût et durée de la rénovation

Pour ce qui est de la réalisation des travaux proprement dit, la durée du chantier variera en fonction de l’équipement à installer. Il en sera de même pour le coût de l’investissement. Pour la pose de panneaux solaires « classiques », il faut compter entre 3 à 5 jours de travaux. Il faudra compter en moyenne un peu plus de 600 € par mètre carré.

Lorsque la rénovation est sujette à des contraintes techniques particulières, le coût de l’installation sera revu à la hausse. La rénovation oscillera entre 18 000 et 20 000 euros, en notant que l’installation minimum est de 15 m². Par ailleurs, le coût de la prestation variera également suivant la région.

Bien évidemment, les ménages peuvent alléger leur investissement, grâce aux différentes aides au financement proposées par l’Etat. Reconduit en 2018, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est une référence.  Le CITE peut atteindre jusqu’à 40 % des dépenses de rénovation.

Une bonne isolation pour des performances énergétiques optimales

Pour tout projet de rénovation énergétique du logement, le point de l’isolation thermique n’est pas à négliger. Il s’agit en effet d’un réel levier de la performance énergétique de l’habitat.

Une bonne isolation est un gage de performances optimales, réduisant considérablement les besoins en chauffage. Le duo énergie solaire et isolation a d’ailleurs déjà fait ses preuves en matière d’économie d’énergie.

    Isoler le logement de façon stratégique

Pour une isolation thermique performante, il convient d’intervenir de manière stratégique. En principe, une isolation thermique réussie traite avant tout les principales zones de déperditions calorifiques du logement.

Il s’agit notamment du toit, des combles perdus ou habitables, des pignons, des rampants, des murs ainsi que des ouvertures. Bien évidemment, ces travaux profitent également des aides et subvention étatiques.

Crédit d’impôt, TVA à 5,5 %, isolation à 1 €, prêt à taux zéro… Toutes ces aides sont accessibles sous vérification d’éligibilité. Les ménages modestes, voire très modestes sont notamment privilégiés par ces aides au financement pour l’isolation.

 

 

 

 

 

 

Back to Top