Faire fondre la facture du chauffage avec une subvention isolation

Le 28 septembre 2017

 

L’isolation thermique demeure à ce jour la meilleure solution pour baisser la consommation d’énergie domestique. Il s’agit pourtant d’un investissement dont bon nombre de ménages ne peuvent se permettre. Recouvrir à une subvention isolation constitue alors une excellente option de financement.

Economiser de l’énergie grâce à une subvention isolation

©Crédit photo : Pxhere.com

Les grandes lignes sur la subvention isolation

Dans son programme de rénovation énergétique, l’Etat a mis en place des solutions de financement aux travaux d’économie d’énergie. Ces aides incitatives visent en effet à encourager les foyers français à améliorer la qualité de leur habitation. Grâce à une subvention isolation, un ménage modeste accède plus facilement aux travaux d’amélioration énergétique. Autrement dit, il profite d’une aide financière de l’Etat pour la réalisation des travaux.

Ces aides au financement se présentent sous différentes formes. Les foyers modestes et/ou en situation de précarité énergétique peuvent ainsi bénéficier de :

  • Une aide financière directe ;
  • Un prêt sans intérêt ;
  • Une déduction d’impôt ;
  • Une prime en contrepartie des économies d’énergie réalisées…

Les types de travaux concernés

Ces subventions touchent plusieurs centaines de catégories de travaux, mettant à l’honneur les travaux d’isolation thermique. Il s’avère en effet que l’amélioration des performances thermiques de l’habitat contribue significativement à l’optimisation de ses performances énergétiques. En d’autres termes, isoler correctement son logement est la clé pour réduire les besoins énergétiques. Le ménage n’aura plus à payer pour de l’énergie gaspillée, notamment liée au chauffage.

Les aides au financement concernent ainsi les travaux de :

  • Isolation de la toiture et des combles ;
  • Isolation des murs ;
  • Isolation du sol ;
  • Isolation des ouvertures ;
  • Isolation de la cave, si elle est située en-dessous d’une pièce à vivre ;
  • Isolation du garage, lorsqu’il est attenant au logement.

    Privilégier les priorités

Pour que les travaux d’isolation thermique se révèlent réellement efficace, il convient de privilégier les priorités des priorités. En mettant en place ces aides à l’isolation, l’Etat encourage les Français à réaliser des travaux d’isolation stratégiques. Une isolation intégrale du bâtit implique en effet des coûts colossaux. L’idéal serait alors de démarrer avec les travaux les plus rentables, notamment en termes d’économie énergétique.

Par ordre de priorité, il est donc préconisé d’isoler :

  • Le toit et le cas échéant les combles, représentant 30 % des pertes de chaleur ;
  • Les murs occasionnant jusqu’à 25 % des déperditions calorifiques ;
  • Les ouvertures correspondant à 20 % des pertes thermiques ;
  • Les planchers bas à l’origine de près de 10 % des variations de température.

L’isolation à 1€ : la subvention de référence en 2017

Pour les foyers souhaitant réaliser des travaux d’isolation en urgence, le programme isolation à 1€ se veut être une référence. Cette subvention isolation repose sur le dispositif des CEE ou Certificats d’Economie d’Energie. Concrètement, les fournisseurs d’énergie financent les travaux d’économie d’énergie de leurs clients, qui seront facturés à 1 euro symbolique. Cette aide est attribuée dans le cadre de l’isolation des combles perdus, des rampants, des pignons, de la cave ainsi que du garage.

Les obligations des fournisseurs et/ou distributeurs d’énergie sont ainsi mises à profit des ménages modestes, voire très modestes. Quelle que soit la surface à isoler, les foyers bénéficiaires de l’isolation à 1€ ne déboursent que la modique somme de 1€. En plus de leur permettre d’économiser significativement sur leur facture d’énergie, l’Etat leur offre l’opportunité d’améliorer le confort de leur habitation.

    Autres aides au financement accessibles  

Par ailleurs, les ménages français peuvent accéder à un large panel d’aides au financement pour leurs travaux d’isolation. Suivant les besoins de rénovations énergétiques, les particuliers peuvent prétendre au :

  • Crédit d’impôt rénovation, pour profiter d’une déduction d’impôt de 30 % ;
  • TVA à taux réduit de 5,5 %, aussi bien sur les travaux que sur les matériaux ;
  • L’Eco-prêt à taux zéro, d’un montant maximal de 30 000 € ;
  • La prime habiter mieux couvrant jusqu’à 10 % le montant des travaux.

A noter que ces aides financières sont pour la plupart cumulables avec le programme isolation à 1 €.

Les conditions d’éligibilité aux subventions

Pour cadrer l’accès aux subventions isolations, l’Etat a défini des conditions d’éligibilité bien précises. Les critères retenus pour chaque aide au financement varient ainsi en fonction de la nature des travaux. Mais pour la majorité, l’Etat octroie une subvention isolation suivant :

  • Le revenu fiscal de référence du foyer ;
  • La taille du foyer ;
  • La zone géographique du lieu de résidence ;
  • Le type de logement concerné par les travaux…

Bien évidemment, les foyers peuvent toujours procéder à une vérification d’éligibilité en ligne, notamment pour le programme d’isolation à 1 €.

 

 

 

 

 

 

Back to Top