Fenêtre de toit et crédit d’impôt 2017

Le 2 septembre 2017

 

Faire des économies d’énergie en limitant les pertes thermiques, passe obligatoirement par une vérification et un remplacement des parois vitrées. La fenêtre de toit fait partie de ces parois qui nécessitent une attention particulière. Pour réduire le coût des travaux, profitez du crédit d’impôt.

La fenêtre de toit, un élément important pour l’isolation

© Crédit photo : Wikipedia

Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est un crédit d’impôt sur le revenu, si celui-ci est inclus dans les dépenses pour la qualité de l’environnement. Un contribuable peut dans ce sens en profiter s’il veut apporter une amélioration à l’environnement de son logement.

La condition sine qua none pour bénéficier de ce crédit, est de réaliser des travaux dans sa résidence principale. La personne peut être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de son habitation. La maison doit aussi avoir été achevée depuis deux ans avant la demande.

Les équipements et matériaux pris en charge doivent être fournis par une entreprise et être dans les normes des caractéristiques techniques et de performance. Il se peut que certaines dépenses soient retenues, mais un plafond est toutefois imposé.

Changer sa fenêtre de toit et profiter du CITE

L’installation de fenêtres à double ou triple vitrage permet de faire des économies d’énergie importantes, et dans ce sens une économie sur les factures de chauffage. Les parois vitrées sont généralement à l’origine de près de 15 % de la déperdition de chaleur d’une maison.

Pour cette année 2017, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est maintenu jusqu’en décembre. L’idée de ce maintien est de permettre aux particuliers de contribuer à l’objectif d’Etat : faire des économies d’énergie. C’est un des objectifs qui entrent dans le cadre de la Loi pour la Croissance Verte.

Pour cette année, les fenêtres, porte-fenêtre, porte d’entrée, fenêtre de toit et volet isolant ont été inclus dans la liste des travaux éligibles pour le crédit d’impôt.

Les conditions et champs d’application du CITE

Généralement, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est soumis à certaines conditions. Ces conditions restent tout aussi applicables pour les travaux concernant les parois vitrées de la maison.

    Des travaux dans la résidence principale

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est octroyé aux contribuables qui désirent réaliser des travaux d’isolation sur leur maison principale. Faisant partie des travaux d’isolation, le changement de fenêtre de toit est aussi éligible au crédit d’impôt.

Toutefois, les travaux doivent suivre certaines normes et les matériaux doivent respecter des caractéristiques techniques et de performances. Les travaux doivent aussi être effectués par une entreprise certifiée RGE ou reconnue garant de l’environnement.

    Conditions pour les dépenses éligibles

Les dépenses liées aux travaux de performances énergétiques pouvant bénéficier du CITE doivent répondre à la limite des plafonds fixés par l’Etat :

  • 8 000 euros pour un particulier célibataire ;
  • 16 000 euros pour un couple à imposition commune ;
  • En fonction du nombre de personnes à charge, le plafond est majoré de 400 euros par enfant.

D’autres possibilités si pas éligible au CITE

Il peut arriver que vos travaux dépassent largement les plafonds de dépenses imposés par l’Etat pour le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Dans ce cas, il est possible de trouver d’autres moyens pour subvenir au financement de vos travaux d’isolation.

Il existe aujourd’hui une multitude d’aides ou de prêts pour venir en aide aux particuliers qui aimeraient améliorer la performance thermique de leur foyer.

Le programme d’isolation à 1 € est une alternative à creuser pour les autres travaux, mise à part la fenêtre de toit. En effet, ce programme peut vous permettre de réaliser une rénovation de l’isolation de votre maison pour seulement 1 €.

Pour en bénéficier, vous pouvez faire facilement un test d’éligibilité afin de vérifier si votre projet de rénovation peut bénéficier de cette aide incitative. A l’issu de ce test, si vous êtes éligible, les démarches à suivre sont toutes simples.

 

 

 

 

 

 

Back to Top