Fenêtre de toit, quelle importance pour l’isolation ?

Le 6 novembre 2017

 

Souvent appelé Velux, du nom de la marque qui les a développées, les fenêtres de toit sont aujourd’hui très répandues. Elles sont utiles, autant pour la question d’esthétique que pour la luminosité intérieure d’une maison. Mais la fenêtre de toit doit surtout répondre à un principe fondamental : l’isolation thermique de la maison.

Choisir sa fenêtre de toit pour une meilleure isolation

© Crédit photo : Pixabay

Pourquoi installer une fenêtre de toit ?

D’une manière générale, le choix d’installer une fenêtre de toit relève principalement d’apporter une touche esthétique à l’habitation. Mais loin d’être un simple accessoire décoratif, ce type d’ouverture permet de gagner en éclairage naturel. Ces « puits de lumière » sont d’ailleurs préconisés pour l’éclairage des combles. Par ailleurs, l’ouverture contribue également à l’aération de l’espace sous toit.

Suivant le type de combles, l’installation d’une fenêtre de toit est motivée pour des raisons bien spécifiques. L’ouverture offre certes un meilleur confort d’éclairage dans la journée. Cependant, elle peut contribuer à l’inconfort thermique du logement. Comme toutes les fenêtres de la maison, une ouverture de toit représente un poste de déperdition de chaleur non négligeable. Aussi, la menuiserie se doit d’être choisie minutieusement, pour ne pas altérer le confort intérieur de l’habitat.

Les types d’ouverture de la fenêtre

Suivant le mode d’ouverture, il est possible de choisir entre différentes catégories de fenêtre de toit :

  • Les fenêtres à ouverture par projection,
  • Les fenêtres à ouverture par rotation,
  • Les fenêtres à ouverture latérale.

Une fenêtre à ouverture par projection demeure la plus pratique. Elle s’ouvre en poussant le bas de la fenêtre vers l’extérieur. Cette catégorie est surtout adaptée pour les toitures à pente faible, comprise entre 15 et 55°.

Les plus utilisées sont celle à ouverture par rotation. Ce type d’ouverture est adapté pour des combles perdus, dans la mesure où elle occupe la place intérieure de la pièce. Lorsque les combles sont pratiquement inexploitables, la fenêtre à ouverture latérale est préconisée.

Fenêtre de toit et isolation : le duo gagnant

Comme toutes les ouvertures de l’habitation, la fenêtre de toit influe sur l’isolation globale du logement. Elle peut occasionner des pertes calorifiques, comme elle peut renforcer l’isolation thermique globale. Dans la mesure où l’air chaud plus léger s’échappe en hauteur, la fenêtre de toit peut entraîner jusqu’à 30 % de déperditions de chaleur.

Aussi, opter pour une ouverture correctement isolée est de rigueur. En principe, un choix de vitrage judicieux répond à l’optimisation de l’isolation de la fenêtre. Opter pour une ouverture à double ou triple vitrage permet ainsi d’économiser en énergie. Dans la mesure où l’isolation thermique de la toiture est renforcée via la fenêtre de toit, les besoins énergétiques de l’habitation se voient réduits également.

    Privilégier l’isolation de la toiture

Par ailleurs, couplée à une isolation performante de la toiture, la fenêtre de toit favorise un gain de confort thermique au sein de l’habitation. Toute cette partie haute du logement cumule entre 25 et 30 % des pertes de chaleur. Même avec une ouverture à triple vitrage, un toit mal ou non isolé demeure une passoire calorifique.

Aussi, pour isoler le toit, deux options sont à explorer suivant le type de toiture. En principe, isoler le toit de l’intérieur demeure la technique la plus efficace et la moins coûteuse. Par ailleurs, une isolation du toit par l’extérieur est toujours envisageable dans le cadre d’une réfection de la toiture.

    Penser à isoler les combles

Pour isoler la toiture de l’intérieur, l’isolation est mise en œuvre suivant le type de combles. L’isolation permet de transformer des combles aménages en une  pièce à vivre à part entière. L’opération est rapide à mettre en œuvre, via des isolants conditionnés en forme de panneaux ou rouleaux semi-rigides.

Pour une isolation à moindre coût – pour des combles perdus – l’isolation se fait par soufflage d’isolant en flocon. L’intervention s’avère pratique et efficace contre les pertes de chaleur. De plus, l’isolation ouvre droit à un financement accessible après contrôle d’éligibilité des travaux. L’isolation à 1 € incite d’ailleurs les travaux d’amélioration énergétique, comme l’isolation des combles perdus.

Choisir minutieusement sa fenêtre de toit

Suivant le type de toit, il convient ainsi de choisir minutieusement sa fenêtre de toit. Pour une telle installation, il convient de prévoir un budget allant de 300 à 800 euros suivant le type d’ouverture choisi. Suivant les travaux requis, le coût de la pose de la fenêtre avoisine la même fourchette.

L’idéal serait aussi de confier l’installation de la fenêtre à un professionnel. En plus de profiter d’une pose suivant les règles de l’art, la rénovation donne accès à des aides et subventions. Les particuliers peuvent par exemple prétendre au crédit d’impôt ou à un éco-prêt à taux zéro.

 

 

 

 

 

 

Back to Top