Financez votre pompe à chaleur grâce au CITE en 2018

Le 12 octobre 2017

 

En France, l’inconfort thermique touche encore beaucoup de foyers. Avec l’énergie devenue trop onéreuse, le remplacement de système de chauffage est devenu incontournable. La pompe à chaleur représente alors un moyen de chauffage de référence. Alliant économie d’énergie et confort thermique, l’équipement profite même d’une aide au financement : le CITE.

La pompe à chaleur

© Crédit photo : Pixabay

Pompe à chaleur : le point sur le moyen de chauffage

Le choix du système de chauffage n’est jamais anodin, surtout lorsqu’il s’agit d’allier performance et rendement. Dans le contexte actuel, la pompe à chaleur est considérée comme un excellent moyen de chauffage. Il permet de chauffer le logement de manière efficace, via les calories contenues dans l’air, l’eau et la terre qui nous entoure.

Il s’agit d’une source de chaleur à énergie renouvelable. La particularité de l’appareil réside également dans sa capacité à produire de la chaleur en hiver, et de la fraîcheur en été. Appelée aussi thermopompe, la pompe à chaleur coûte en moyenne 4 560 €, pour un prix maximum de plus de 8 700 €. Pour les ménages modestes, un tel investissement est pratiquement inenvisageable.

Le CITE pour financer le remplacement

Malgré le coût assez conséquent d’une pompe à chaleur, un tel investissement est d’une grande rentabilité. En prenant en compte les économies réalisées sur la facture du chauffage, un ménage peut se constituer une épargne non négligeable. Aussi, pour encourager les ménages les plus modestes à adopter la PAC, l’Etat annonce le recentrage du CITE sur le renouvellement des moyens de chauffage.

A la base, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique est une aide incitative portant sur les travaux les plus efficaces en matière d’économies d’énergie. Pour promouvoir la chaleur renouvelable, les ménages peuvent prétendre à une déduction fiscale de 30 % sur le remplacement de leur système de chauffage. Concrètement, le CITE couvre jusqu’à hauteur de 30 % les dépenses occasionnées par ce renouvellement.

Vers une extension du crédit d’impôt

Par rapport à 2008, le nombre de pompes à chaleur installées annuellement a pratiquement été divisé par cinq. Pour préserver la filière et favoriser le recours à l’énergie renouvelable, le crédit d’impôt fera également l’objet d’une extension en 2018.  Désormais, l’aide incitative sera étendue aux coûts des prestations de raccordement aux réseaux de chaleur et aux frais d’audits.

Pour les ménages modestes et en situation de précarité énergétique, le CITE constitue une aide précieuse pour l’accès au confort thermique. Par ailleurs, l’Etat annonce déjà le remplacement du dispositif en 2019. Afin d’optimiser l’efficacité de cette aide au financement, elle sera remplacée par une prime, versée cette fois-ci dès les travaux achevés.

Isolation et chauffage pour un duo gagnant

Certes, la pompe à chaleur a déjà fait ses preuves en termes de performances. Néanmoins, l’appareil offre un meilleur rendement dans un logement correctement isolé. Une bonne isolation thermique préserve l’habitation des déperditions de chaleur. Ce sont d’ailleurs ces pertes calorifiques qui sont à l’origine de l’inconfort thermique dans le logement.

Aussi, pour booster les prouesses d’une thermopompe, renforcer l’isolation du bâti est de rigueur. La chaleur s’échappe en effet au niveau des différentes parois du logement, qu’il faut parfois pousser le chauffage pour pouvoir se chauffer. Autrement dit, avant d’envisager le remplacement du système chauffage, un diagnostic de l’isolation thermique s’impose.

    Songer à une isolation efficace

Pour ce qui est d’isoler le logement efficacement, il est préconisé d’intervenir au niveau des postes stratégiques. Concrètement, il convient d’isoler en priorité les principales zones de déperditions de chaleur. Une isolation efficace commence de ce fait par l’isolation de la toiture, le cas échéant des combles. Qu’il s’agisse de combles perdus ou de combles aménageables, une isolation sur cette zone de l’habitation empêcher la chaleur de s’échapper du toit.

En principe, en isolant le toit et les combles, les besoins en chauffage sont réduit de l’ordre de 30 %. Ce sont autant d’économies que le foyer peut réaliser sur sa facture de chauffage qui pèse souvent sur le budget du ménage. Par ailleurs, les murs, les ouvertures, de même que les planchers sont autant de pistes pour une isolation performante.

    Réduire le coût des travaux grâce aux aides étatiques

Pour les Français, la question du financement reste un frein majeur en matière de rénovation. Or, pour des travaux visant à réduire la consommation énergétique, de type isolation ou installation de PAC, différents dispositifs d’aide sont accessibles :

  • Le crédit d’impôt demeure une référence, aussi bien pour installer une pompe à chaleur que pour isoler le logement ;
  • La TVA à taux réduit à 5,5 % est aussi accessible pour le financement d’une PAC, comme pour des travaux d’isolation ;
  • L’isolation à 1 € accessible sous conditions et test d’éligibilité est l’aide au financement de prédilection pour des travaux à petit prix…

 

 

 

 

 

A Propos

Blog d'H2O Isolation, le spécialiste de l'isolation à 1€.

Archives

  1. mai 2018
  2. avril 2018
  3. mars 2018
  4. février 2018
  5. janvier 2018
  6. décembre 2017
  7. novembre 2017
  8. octobre 2017
  9. septembre 2017
  10. août 2017
  11. juillet 2017

 

 

Back to Top