Focus sur les points essentiels à retenir sur la Prime Eco Energie

Le 21 juillet 2017

 

La Prime Eco Energie est une aide financière permettant de couvrir jusqu’à 20 % des travaux d’efficacité énergétique. Elle s’adresse à tout particulier pouvant y prétendre dans le cadre de la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Economisez sur vos frais d’éco-travaux avec la Prime Eco Energie.

© Crédit photo : Pixabay

Prime Eco Energie : quèsaco ?

La prime éco énergie est un dispositif d’aide écologique. Elle a été mise en place pour aider les particuliers à réaliser des travaux d’efficacité énergétique à moindre coût. La Prime Eco Energie, connue également sous le nom de Certificats d’Economies d’Energie ou CEE, permet de prendre en charge jusqu’à 20 % des dépenses allouées à une large palette de travaux. Elle est dispensée par les distributeurs d’énergie en France.

Pour l’Etat, ces entreprises du secteur de l’énergie doivent contribuer à la réduction de l’impact que la consommation d’énergie aura sur l’environnement. Les entreprises ciblées, aussi appelées « Obligés », prennent ainsi part à la transition énergétique en octroyant cette aide financière pour les éco-travaux. Cette particularité du financement fait qu’il s’obtient assez facilement. D’ailleurs, la prime est octroyée dans un délai relativement court.

    Principe d’éco-conditionnalité

Comme la plupart des aides octroyées pour les travaux d’économie d’énergie, la prime énergie est soumise à condition, notamment au principe d’éco-conditionnalité. Concrètement, seuls les travaux effectués par un professionnel certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement seront considérés comme éligibles. Par ailleurs, la certification RGE doit aussi être en cours de validité au moment de réaliser les travaux.

Dans cette démarche, il est important de noter que le CCE est compatible avec la majorité des aides connues. Les particuliers peuvent donc cumuler la prime énergie avec l’isolation à 1€ après avoir réalisé un test d’éligibilité. Il est aussi possible de la combiner avec d’autres aides comme le crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro, etc.

Les travaux concernés par la prime éco énergie

Autre particularité non négligeable de cette aide financière, c’est que la prime est octroyée pour une large gamme de travaux. D’une manière globale, tous les éco-travaux permettant de réaliser efficacement des économies d’énergie sont concernés. Ces travaux peuvent être classés en trois grands groupes, à savoir :

  • Les travaux d’isolation : de la toiture, des combles, des planchers de combles, des murs, des planches bas, des fenêtres, etc.
  • Les installations à énergies renouvelables de type chauffe-eau solaire, pompe à eau aérothermique, pompe à chaleur, PAC géothermique, etc.
  • La régulation et le chauffage : régulation par sonde de température extérieure, plancher chauffant hydraulique, etc.

Le montant de la prime énergie

Le montant de la prime énergie varie en fonction de différents critères. Il faut compter une proportionnalité entre les économies d’énergie générées par les travaux et la prime dont les particuliers peuvent bénéficier. En principe, le montant accordé dépend du volume théorique d’énergie économisée, du montant de l’amende infligée aux obligés, ainsi que de l’état du marché.

Il faut savoir que l’Etat inflige une amende de 0,02 € par kilowatt/heure manquant aux obligés. Ce critère détermine le montant maximal que ces entreprises du secteur de l’énergie devront payer. Par ailleurs, l’état de l’offre et de la demande sur le marché de l’énergie entre également dans le calcul de la prime. Autrement dit, la prime sera tirée vers le haut ou vers le bas en fonction des objectifs atteints par les obligés.

    Trois critères principaux pour déterminer le montant de la prime

La prime éco énergie vise à récompenser les économies d’énergie réalisées par les particuliers. Son montant est conditionné par trois principaux critères :

  • La nature des travaux : l’efficacité de l’opération réalisée sera proportionnelle à la prime octroyée ;
  • L’énergie utilisée pour le chauffage de l’habitation ;
  • La zone d’implantation du logement.

Les étapes requises pour la souscription à l’aide

Pour bénéficier de la prime énergie, il est primordial de suivre une démarche bien spécifique.

  • Souscrire à la prime énergie pour recevoir un mail de confirmation d’adhésion au programme ;
  • Trouver un professionnel certifié RGE ;
  • Signer les devis et lancer les travaux ;
  • Une fois les travaux achevés, remplir le formulaire en ligne pour obtenir une Attestation sur l’Honneur en document PDF, à imprimer ;
  • Constituer un dossier incluant l’Attestation sur l’Honneur, une copie de la qualification de l’artisan engagé, une copie de la facture, à remettre à l’opérateur ou obligé.

 

 

 

 

 

A Propos

Blog d'H2O Isolation, le spécialiste de l'isolation à 1€.

Archives

  1. mai 2018
  2. avril 2018
  3. mars 2018
  4. février 2018
  5. janvier 2018
  6. décembre 2017
  7. novembre 2017
  8. octobre 2017
  9. septembre 2017
  10. août 2017
  11. juillet 2017

 

 

Back to Top