Isolation de fenêtre de toit : technique efficace pour économiser de l’énergie

Le 31 juillet 2017

 

L’isolation de fenêtre de toit est un bon moyen de limiter les pertes de chaleur d’une maison par le haut. Elle permet de réduire la consommation d’énergie tout en maintenant le même niveau de confort. De nombreux paramètres doivent être considérés pour isoler efficacement une fenêtre de toit : choix des matériaux, vitrage, mode d’ouverture, pente minimale du toit, etc.

L’isolation de fenêtre de toit pour économiser de l’énergie

© Crédit photo : Pixabay

Pourquoi isoler une fenêtre de toit ?

Une fenêtre mal isolée engendre d’importantes pertes de chaleur dans une maison. En outre, la transmission de chaleur par le haut se produit très facilement dans un logement qui n’est pas étanche. D’où l’intérêt de réaliser des travaux d’isolation pour éviter de gaspiller de l’énergie, mais aussi pour gagner en confort. Bien isolée, elle complète l’agencement réalisé sur la toiture pour améliorer la performance énergétique et le confort de l’habitat. En effet, la fenêtre de toit figure parmi les principaux points de déperdition de chaleur de la maison. La mise en place d’un système d’isolation efficace permet donc d’économiser sur la consommation d’énergie, un excellent investissement sur le long terme.

    Limiter les pertes de chaleur d’une maison

Avec le temps, les pertes de chaleur ont un coût écologique et économique très lourd. L’isolation de fenêtre de toit aide efficacement à limiter les déperditions calorifiques au sein du logement. Une mauvaise herméticité provoque en effet un important transfert de chaleur vers l’extérieur comme vers l’intérieur. Ce phénomène présente alors d’énormes répercussions sur la consommation énergétique d’un foyer : 5 à 30 % d’excédents de dépenses. Le ménage est amené à payer une quantité d’énergie qui n’a pas été spécifiquement consommé, mais perdu. L’isolation de fenêtre de toit consiste à installer un isolant ou une barrière thermique pour limiter les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur de la maison. De nombreuses techniques d’isolation permettent d’optimiser l’efficacité énergétique de votre foyer.

Techniques d’isolation d’une fenêtre de toit

Le choix de la technique d’isolation se fera en fonction de la configuration de la toiture et de la fenêtre. Il faut également prendre en compte les caractéristiques de la fenêtre : simple vitrage, double vitrage, dimension, etc. Les procédés couramment appliqués en matière d’isolation de fenêtre de toit sont le double vitrage, le changement de joints, la pose d’une couche d’isolants, l’apport de protections supplémentaires. Ils permettent de réduire durablement les dépenses énergétiques d’un foyer. La réalisation de ces travaux donne d’ailleurs accès à des aides au financement. Pour alléger le coût des travaux, procédez à un test d’éligibilité en ligne et respectez quelques conditions précises et vous pourrez alors bénéficier du programme de l’isolation à 1 €, du crédit d’impôt, etc.

    Fenêtres double vitrage, une solution très efficace

L’installation de fenêtres à double vitrage est largement appréciée pour son efficacité. Le procédé consiste à poser sur la fenêtre de toit de nouvelles menuiseries à isolation renforcée pour limiter les transmissions de chaleur. En fonction de la configuration de la toiture, il est parfois intéressant d’opter pour la pose d’un survitrage sur les fenêtres existantes pour éviter de faire de grands travaux. Le double vitrage peut être installé en sur mesure quelle que soit la forme. Ce qui accroît de manière significative son efficacité en réduction de pertes de chaleur. Il permet de réaliser jusqu’à 33 % d’économies sur la facture de votre chauffage. On peut aussi installer une baie vitrée, une porte-fenêtre, une fenêtre de toit et une fenêtre coulissante.

Un moyen simple pour réduire durablement sa facture de chauffage

A côté des autres techniques courantes, l’isolation de fenêtre de toit par double vitrage est un moyen efficace permettant de faire des économies de façon durable sur la consommation d’énergie. Le choix du système d’isolation dépend en partie du mode d’ouverture de la fenêtre (fenêtre pivotante, ouverture par rotation ou latérale, etc.). Il faut également considérer le sens d’orientation de la maison, la dimension de la fenêtre et la présence éventuelle d’un dispositif de motorisation. L’isolation est en général moins bonne sur une grande fenêtre. Par ailleurs, la pente minimale du toit doit être de 15 %. L’idéal est de confier les travaux à un professionnel chevronné pour obtenir une totale satisfaction.

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top