Isolation toiture : l’été est la saison idéale pour réaliser vos travaux

Le 19 juillet 2017

 

La belle saison est synonyme de renouveau. C’est donc la période idéale pour entamer les travaux de rénovation. Vous aussi, anticipez sur votre prochaine facture d’énergie : réalisez les travaux de rénovation énergétique nécessaires sur votre habitat. Parmi les travaux prioritaires, pensez à isoler la toiture.

L’été est propice pour réaliser des travaux d’isolation de sa toiture.

© Crédit photo : Pixabay

Toiture bien isolée : les bénéfices à en tirer

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique, l’isolation de toiture compte parmi les travaux à réaliser en priorité. Le toit représente en effet une importante zone de déperdition de chaleur. A noter que la toiture et les combles cumulent jusqu’à 30 % des pertes de chaleur globales d’une habitation.

Autrement dit, isoler cette partie de la maison permet de gagner en confort thermique. Un toit bien isolé préserve les occupants des vagues de froid comme des fortes chaleurs de l’été. Par ailleurs, ce type de travaux ouvre droit à une valorisation du logement. L’isolation renforce les performances thermiques de l’habitat et constitue une réelle valeur ajoutée à la location et/ou à la revente.

    Isolation toiture : une économie d’énergie avérée

En isolant ce poste stratégique de votre habitation, il vous est possible de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’énergie. Ce point n’est donc pas à négliger, surtout avec la nouvelle hausse des coûts de l’électricité attendue en août prochain. Limiter les pertes de chaleur implique une réduction de l’utilisation du chauffage cet hiver.

Une habitation qui consomme moins d’énergie pourra vous faire économiser sur votre facture d’électricité.  En d’autres termes, isoler la toiture de sa maison demeure en tout point de vue un investissement rentable sur le long terme.

Comment financer les travaux d’isolation de sa toiture ?

L’isolation de la toiture peut représenter un coût plus ou moins conséquent en fonction des travaux requis. Toutefois, il existe de nombreuses aides financières mises en place par l’Etat et l’Anah et qui permettent de réduire considérablement le montant des travaux. Pour l’isolation de la toiture, vous pouvez bénéficier :

  • Du CITE ou crédit d’impôt de 30 % sur le montant total des travaux ;
  • De la prime énergie, d’un montant variable en fonction des travaux effectués ainsi que des économies d’énergie qui en résultent ;
  • De l’éco-prêt à taux zéro, pour l’isolation du toit accompagné d’autres travaux d’amélioration énergétique ;
  • De la TVA à 5 ,5 %, appliquée directement par les entreprises conduisant les travaux…

L’isolation à 1 euro a le vent en poupe

Encore peu connue, l’isolation à 1 euro compte aussi parmi les aides financières consacrées aux travaux d’isolation du toit. Après avoir vérifié votre éligibilité, il vous est possible d’engager les travaux au coût symbolique de 1 euro. Ce programme a justement été mis en place afin d’encourager les ménages modestes à entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Il aide entre autres dans le financement et la gestion des travaux d’isolation du toit, des combles, du garage et des rampants. Outre les conditions de ressources, les travaux devront également être réalisés par un professionnel certifié Reconnu garant de l’environnement (RGE). Il s’agit de la garantie du savoir-faire de l’artisan quant à la réalisation des travaux.

Comment obtenir des performances thermiques optimales ?

    Choisir les bons isolants

Au-delà de l’aspect technique des travaux – notamment la pose de l’isolation – un choix judicieux des isolants est de mise. Parmi les matériaux utilisés pour isoler cette partie de l’habitat, la laine est un isolant très prisé. Doté d’une grande souplesse, cet isolant offre d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Il fait aussi preuve d’une bonne résistance au feu.

La laine minérale se caractérise par son côté écologique, idéal pour une croissance verte. Par ailleurs, il existe deux techniques de pose de la laine, aussi pratique l’une que l’autre. Par soufflage, l’isolant se présente sous forme de flocons, s’intégrant dans les moindres recoins de la zone à isoler. Sous forme de panneaux, la laine est déroulée sur la surface à isoler, puis découpée.

    Combiner les travaux

D’une manière générale, une toiture bien isolée suffit pour profiter d’une isolation thermique homogène au sein de l’habitation. Cependant, il est toujours possible de réaliser un bouquet de travaux pour accéder à un résultat optimal. Avec l’isolation des combles, il s’avère parfois nécessaire d’isoler les murs extérieurs. Ces derniers représentent jusqu’à 50 % des pertes de chaleur.

En fonction des objectifs au niveau des performances thermiques à atteindre, il ne faut pas hésiter à explorer d’autres postes. Entre l’isolation des portes et fenêtres ou encore l’isolation des planches, vous ne devez rien laissé au hasard.

 

 

 

 

 

 

Back to Top