Les réponses à vos questions : comment isoler ses combles ?

Le 26 août 2017

 

L’efficacité énergétique d’un logement passe avant tout par un bon système d’isolation. Parmi les travaux prioritaires à effectuer dans cette démarche, la rénovation des combles permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Mais, comment isoler ses combles efficacement ?

Comment isoler ses combles : conseils d’un spécialiste.

© Crédit photo : pixabay

Comment isoler ses combles perdus ou aménagés ?

Avant même de contacter un professionnel de l’isolation, il convient de déterminer le type de combles à isoler. Il existe en effet deux types de combles bien distincts, conditionnant le type d’isolation à mettre en place. D’une part, il y a les combles dits « perdus », qui sont inhabitables en l’état. D’autre part, il existe les combles aménagés, disposant d’un espace sous toit aménageable.

      Isolation par soufflage pour les combles perdus

Pour rénover des combles perdus, l’isolation par soufflage est la solution la plus adaptée. A cause d’une charpente trop encombrante et/ou d’une hauteur sous plafond insuffisante, l’espace sous toit est souvent inaccessible. Grâce à la technique par soufflage, l’isolant est projeté facilement dans les moindres recoins des combles.

Ici, l’isolant utilisé se présente sous forme de flocons, permettant d’assurer une parfaite couverture de la surface à isoler. Cette technique est rapide à mettre en œuvre, en plus d’être d’une grande efficacité. Par ailleurs, le niveau de performance recherchée conditionne l’épaisseur de l’isolant à mettre en place.

      Isolation en rouleau pour les combles aménagés

La méthode à mettre en place est complètement différente avec des combles aménagés. En principe, cet espace sous toit profite d’une hauteur sous la charpente de 1m80, et l’angle de la pente du toit est supérieur à 30 %. Il est donc parfaitement possible de transformer les combles en un nouvel espace de vie.

Pour l’isolation proprement dite des combles aménagés, deux solutions peuvent se présenter. Il est possible d’agrafer directement l’isolant sur l’intérieur du toit. Alternativement, le système isolant est posé entre le plancher des combles et le futur revêtement de sol. Dans les deux cas, les isolants utilisés se présentent sous forme de rouleaux ou de panneaux.

Faire appel à un professionnel certifié RGE

Après avoir bien vérifié le type de combles à rénover, le recours à un professionnel est de mise pour assurer une isolation efficace et durable. A noter que la toiture et les combles constituent une importante zone de déperdition de chaleur. D’une part, l’expert est en mesure de vous fournir un devis pour évaluer le coût que représenteraient les travaux.

D’autre part, il n’y a rien de tel que l’avis d’un spécialiste pour optimiser l’isolation des combles. Il est toujours recommandé de privilégier les services d’un professionnel certifié RGE. Le label Reconnu Garant de l’Environnement n’est autre qu’un gage de la qualité des travaux. En outre, en faisant réaliser les travaux par un expert RGE, la rénovation en question accède à différentes offres d’aide au financement.

Prendre connaissance des subventions pour l’isolation des combles

Une fois que le projet d’isolation des combles commence à prendre forme, vous pouvez passer au crible les diverses aides au financement. Dans la mesure où l’isolation des combles intègre le programme de rénovation énergétique, elle peut bénéficier d’une subvention pour alléger les coûts liés aux travaux.

Isoler les combles permet par exemple de bénéficier du crédit d’impôt à 30 %. Il s’agit d’un avantage fiscal, accessible sans conditions de ressource. Le programme isolation combles à 1€ permet pour sa part de procéder à une rénovation au coût symbolique de 1 euro. Ce type de travaux donne également accès à une TVA à taux réduit à 5,5 %.

Vérifier l’éligibilité aux différentes aides accessibles

Toutes ces aides au financement d’isolation sont accessibles sous certaines conditions. Il convient donc de procéder au préalable à une vérification d’éligibilité de la rénovation avant de prétendre à l’une ou plusieurs de ces aides.

En effet, la plupart de ces aides incitatives sont cumulables entre elles. Combiner plusieurs subventions pour isoler ses combles ouvre ainsi droit à des travaux à moindre coût, pour réaliser de grandes économies d’énergie. Pour une grande majorité des ménages français, le financement n’est plus un obstacle pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top