Lorsque chauffage électrique rime avec économie d’énergie

Le 10 août 2017

 

Se chauffer à l’électricité est devenu un luxe pour un grand nombre de ménages en France. Toutefois, il est désormais possible de réduire la consommation d’énergie avec un chauffage électrique à inertie.

Chauffage électrique à inertie, un bon moyen pour économiser de l’énergie.

© Crédit photo : Pixabay

Qu’est-ce qu’un chauffage électrique à inertie ?

Le chauffage électrique à inertie est un appareil produisant de la chaleur, même après que la résistance s’arrête de fonctionner. Il s’agit d’un radiateur d’appoint fonctionnant à l’énergie électrique à haute inertie. Comme principale caractéristique, ce type de chauffage procure une chaleur homogène, un gage de confort optimal. Autrement dit, ce type d’appareil permet de bénéficier d’un confort de chauffe de gamme, supérieur aux panneaux rayonnants électriques ou convecteurs.

Le radiateur à inertie se caractérise également par son installation simple. L’appareil intègre n’importe quel intérieur, sans contrainte. Par ailleurs, ce modèle de chauffage ne requiert aucune maintenance particulière, un véritable atout pour les utilisateurs. Un des points forts du chauffage à inertie, c’est que l’appareil autorise une grande précision du réglable de la température, à 0,5 °C près. En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de pousser l’appareil pour profiter d’un excellent confort de chauffe.

Mode de fonctionnement du radiateur électrique

Au-delà de ses performances, le radiateur électrique à inertie reste un appareil assez simple. Il se compose d’un corps de chauffe solide – de type fonte ou aluminium – ou liquide, notamment un fluide caloporteur ayant pour fonction de transporter la chaleur. Lorsque le chauffage est mis en marche, la chaleur produite va être conservée dans le corps de l’appareil. C’est ce système qui permet de chauffer une pièce plus longtemps, même si la résistance s’éteint.

C’est d’ailleurs ce mode de diffusion de chaleur spécifique qui en fait un chauffage hautement efficace. En parallèle, l’appareil permet de chauffer une pièce confortablement, sans pour autant être énergivore. Pour faire simple, le radiateur électrique à inertie consomme moins d’énergie qu’un chauffage électrique classique.

Economiser jusqu’à 45 % sur la facture d’électricité

Alors que l’acquisition d’un chauffage à inertie représente un investissement assez léger, l’appareil permet derrière de réaliser d’importantes économies d’énergie. Son utilisation permet de réduire jusqu’à 45 % la facture de l’électricité relative au chauffage. En générant un point chaud permanent, l’appareil produit de la chaleur de manière rapide et uniforme. La température de la pièce demeure ainsi stable durant un long moment, sans que le chauffage n’ait besoin de se mettre en marche continuellement.

Le chauffage électrique consomme moins d’énergie tout en offrant un confort de chauffe précis. Certains modèles de radiateur électrique à inertie sont même équipés de détecteurs de présence, offrant une programmation automatique. L’appareil chauffe uniquement dès lors qu’une présence est détectée dans la pièce. Il se coupe automatiquement lorsque la personne quitte la pièce.

Le duo gagnant, chauffage électrique et isolation

Le radiateur électrique à inertie est un système de chauffage de choix, notamment pour les logements dotés d’une bonne isolation thermique. Une habitation bien isolée permet en effet de bien conserver la chaleur à l’intérieur. Pour les ménages souhaitant économiser efficacement sur leur facture d’électricité, améliorer l’isolation du logement demeure un passage obligé.

L’efficacité du chauffage électrique réside en effet dans la capacité des différentes parois de l’habitation à ne pas laisser s’échapper la chaleur. Pour ce faire, procéder à une étude thermique peut toujours se révéler profitable pour ne pas avoir à pousser le chauffage durant les vagues de froid.

Privilégier les travaux d’isolation prioritaires

Isoler sa maison n’est pas une opération qui s’improvise. Il convient de procéder méthodiquement, en privilégiant les travaux d’isolation thermique prioritaires. Les postes clé pour une isolation performante restent la toiture, les murs ainsi que les fenêtres. Réaliser des travaux de rénovation stratégiques, c’est tout simplement accéder à une économie d’énergie avérée.

D’ailleurs, certains de ces travaux de rénovation énergie donne accès à différentes subventions. Avec l’isolation à 1 euro par exemple, les travaux d’isolation sont facturés au coût symbolique de 1 €. Toutefois, réaliser le test d’éligibilité au préalable est préconisé pour vérifier si vous pouvez prétendre à cette aide au financement pour votre projet d’isolation.

Entre radiateur à inertie fluide et à inertie sèche

Pour s’assurer d’investir dans le bon appareil, il convient de rappeler qu’il existe deux principaux types de chauffage électrique à inertie. La différence réside essentiellement par leur mode de fonctionnement.

  • Le radiateur fluide caloporteur est constitué d’une résistance électrique, plongée dans un fluide transporteur de chaleur. Cette solution répond notamment aux logements moyennement isolés ;
  • Le chauffage à inertie sèche présente pour sa part une résistance directement en contact avec le corps de l’appareil. Cette solution s’adapte à tous les types d’isolation, même pour les habitations peu isolées.

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top