Comment atteindre à une économie d’énergie optimale ?

Le 9 novembre 2017

 

L’isolation est source de confort et de bien-être au sein d’un foyer, en plus d’être une excellente solution d’économie d’énergie. La meilleure économie d’énergie est celle qu’on ne consomme pas, et maximiser l’isolation est la clé pour y parvenir. Pour isoler efficacement l’habitation, plusieurs étapes doivent être prises en compte.

Parfaire son isolation pour une économie d’énergie

© Crédit photo : wikipedia

Procéder en priorité à un bilan de consommation

Le logement est-il énergivore ou plutôt économe ? C’est à cette question que le bilan de consommation apportera une réponse. Ce bilan permet de définir un objectif de consommation d’énergie, et en finir avec le gaspillage énergétique. Pour réaliser un bilan énergétique, il est possible de se baser sur plusieurs méthodes et divers outils. Le DPE demeure le plus connu et le plus efficace.

Le DPE ou Diagnostic de Performance Energétique est un outil fiable en termes de bilan de consommation. Le diagnostic doit être réalisé par un professionnel mandaté. D’ailleurs, ce bilan est obligatoire pour les cas de location ou de vente immobilière. Cette étape s’avère incontournable pour définir les stratégies d’isolation à adopter, ainsi que les travaux efficaces en termes d’économie d’énergie.

Définir une stratégie d’isolation pertinente

Certes, la manière la plus efficace pour économiser de l’énergie est d’entreprendre certains travaux de rénovation. A souligner toutefois que changer les chaudières ou installer une meilleure VMC serait vain, sans une amélioration de l’isolation.

Généralement, il est possible de classer les travaux de rénovation en fonction de leur pertinence en matière d’économie énergétique. De l’amélioration du système de chauffage à l’optimisation de l’isolation thermique, les travaux les plus efficaces sont à prioriser.

    Optimisation du système de chauffage

Cette étape consiste principalement à remplacer les équipements de chauffage particulièrement énergivores, par des matériels plus économes.  Une chaudière à condensation permet par exemple de réduire d’environ 20 % la consommation de chauffage, par rapport à une chaudière standard.

Il convient aussi prendre en compte l’installation de matériaux basés sur les ressources renouvelables, comme les pompes à chaleur. Il existe trois types de PAC (air/eau, air/air, eau/eau) avec chacun leurs caractéristiques, répondant à des besoins spécifiques.

Les systèmes thermiques solaires sont aussi devenus très prisés, étant plus accessibles et d’une grande variété. Avec un système solaire combiné, un panneau fournit l’énergie nécessaire pour une partie de la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage.

    Maximiser l’isolation et la ventilation

Changer les équipements de chauffage ne servirait à rien si le logement demeure une passoire thermique, laissant échapper la chaleur produite. Afin de maximiser l’isolation de l’habitation et gagner en économie d’énergie, le choix des travaux est déterminant.

L’isolation des combles et l’espace sous toiture est à réaliser en priorité. Cet espace occasionne jusqu’à 30 % de perte de chaleur au sein d’un foyer. Les murs, avec une isolation renforcée permettent de gagner jusqu’à 20 % d’économie énergétique, contre 10 % de gain pour le plancher.

Les fenêtres, souvent pris comme étant des éléments infimes, peuvent aussi être à l’origine d’infiltrations d’air au sein de la maison. Durant l’hiver comme en été, ces variations de température peuvent nuire autant au confort qu’à la consommation d’énergie.

Les financements des travaux d’isolation

Le financement est souvent la partie qui handicape les ménages français pour ce qui est de la rénovation énergétique et/ou thermique. Il est en effet difficile pour les familles modestes de financer entièrement les travaux d’isolation de leur maison.

Il existe pourtant divers dispositifs d’aide qui permettent de subventionner ou de financer les travaux d’isolation et d’économie d’énergie.

  • Le éco-prêt à taux zéro, permet de financer les travaux de rénovation énergétique. C’est un prêt aidé qui n’est pas soumis à un taux intérêt.
  • Le crédit d’impôt ou également connu comme crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de financer ses travaux de rénovation énergétique.
  • La TVA à taux réduit de 5,5 % permet également de réduire de manière considérable le coût des travaux.

Une isolation à 1 euro pour une économie d’énergie

Le programme d’isolation à 1 euro fait partie des dispositifs d’aide instaurés par l’État pour permettre aux ménages à revenus modestes d’isoler leurs habitations. Basé sur le système des CEE ou Certificats d’Economies d’Energie, ce programme permet d’isoler sa maison pour seulement 1 euro.

Dans l’optique d’une économie d’énergie réellement efficace, le programme vise la rénovation des principaux postes de déperdition thermique du foyer :

  • Combles perdus,
  • Caves,
  • Garage…

L’octroi de cette aide est toutefois soumis à des conditions d’éligibilité. Procéder à un test d’éligibilité au préalable suffit à  vérifier si le projet peut bénéficier du financement.

 

 

 

 

 

A Propos

Blog d'H2O Isolation, le spécialiste de l'isolation à 1€.

Archives

  1. mai 2018
  2. avril 2018
  3. mars 2018
  4. février 2018
  5. janvier 2018
  6. décembre 2017
  7. novembre 2017
  8. octobre 2017
  9. septembre 2017
  10. août 2017
  11. juillet 2017

 

 

Back to Top