La relation incontestable entre environnement et économie d’énergie

Le 11 novembre 2017

 

Dans le cadre de la transition énergétique en France, la réduction des émissions de gaz à effet de serre représente un enjeu de taille. C’est cette relation incontestable entre l’économie d’énergie et l’environnement que l’Etat prône via les différents dispositifs incitatifs développés partout sur le territoire.

Environnement et économie d’énergie

©Crédit photo : Pxhere.com

Environnement et consommation d’énergie

En France, évoluer vers une moindre consommation énergétique est un défi national. L’Etat vise à développer un système énergétique moins centralisé sur l’énergie fossile, en faveur des énergies renouvelables. Parallèlement, préserver l’environnement via l’économie d’énergie compte parmi les démarches entreprises par l’Etat.

Le constat est tel que le secteur du logement représente près d’un quart des émissions de gaz à effet de serre en France. Afin de réduire au mieux l’empreinte environnementale du pays, encourager les économies d’énergie est ainsi une priorité nationale. Particuliers et acteurs du secteur de l’énergie doivent y contribuer.

La rénovation énergétique en France

Pour inciter les foyers français à consommer l’énergie de manière responsable, l’Etat prône pour la rénovation énergétique. Améliorer les performances énergétiques du logement est ainsi rendu incontournable. D’une part, consommer moins d’énergie permet aux particuliers de réaliser d’importantes économies sur leur budget.

D’autre part, réduire la consommation énergétique est une action en faveur de l’environnement. Moins le logement est énergivore, mais il émettra des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il s’agit d’ailleurs d’une des étapes clé permettant à la France de lutter contre de réchauffement climatique.

Vers une réduction de l’empreinte écologique

Certes, il existe mille et une manières de préserver l’environnement. Néanmoins, le meilleur moyen d’agir en faveur de l’environnement est de réduire l’impact écologique du pays. Tandis que les fournisseurs et distributeurs d’énergie sont sollicités à contribuer activement à l’économie d’énergie, les particuliers doivent aussi agir dans ce sens.

Pour les foyers français, la réduction de l’empreinte environnementale passe systématiquement par la réhabilitation du logement. La rénovation peut porter sur différents axes, à savoir :

  • Favoriser le recours aux énergies renouvelables, comme le solaire,
  • Réduire les besoins énergétiques via des travaux d’isolation thermique,
  • Remplacer le système de chauffage par un dispositif moins énergivore…

Encourager l’économie d’énergie en France

Afin de promouvoir les économies d’énergie sur tout le territoire, l’Etat a opté pour différentes approches. D’une part, les acteurs de l’énergie en France sont contraints de prendre part à l’évolution de l’économie d’énergie. Via la « fiscalité verte », les distributeurs et/ou fournisseurs d’énergie doivent agir de différentes manières pour favoriser les économies d’énergie.

D’autre part, les particuliers sont également sollicités à consommer de l’énergie de manière plus responsable. Dans cette optique, la sensibilisation des Français porte essentiellement sur la réduction, voire la suppression du gaspillage énergétique. Pour ce faire, les travaux d’amélioration énergétique est un passage obligé pour réduire la consommation d’énergie du parc de logement privé.

    Dispositifs incitatifs au profit des particuliers

Compte tenu du coût des travaux de rénovation en France, une grande majorité des ménages ne disposent pas du budget nécessaire pour les travaux. L’Etat se doit alors de les soutenir et de les accompagner afin que les travaux de rénovation énergétique soient accessibles à tous. Un large éventail de dispositifs incitatifs a ainsi été déployé pour promouvoir les travaux de rénovation énergétique auprès des particuliers.

Ces dispositifs s’adressent aussi bien aux ménages ayant déjà entrepris des travaux d’amélioration énergétique, qu’aux foyers qui envisagent de réhabiliter leur logement. Il peut s’agir d’aides et de subventions au financement, comme de primes octroyées par les acteurs du secteur de l’énergie. Dans tous les cas, ces aides portent exclusivement sur des travaux à des fins d’économie d’énergie.

    Travaux de rénovation à moindre coût

Pour les ménages français, l’économie d’énergie présente de multiples avantages. En plus de réduire considérablement leurs factures d’énergie représentant jusqu’à 50 % de leur budget, ils y gagnent aussi grandement en confort thermique. Par ailleurs, réaliser des travaux d’économie d’énergie leur donne accès à des aides au financement.

A l’image du crédit d’impôt, de la prime énergie ou de l’isolation à 1 euro accessible après vérification d’éligibilité, ces dispositifs leur permettent d’effectuer des travaux à moindre coût. Avec l’isolation à 1 €, l’isolation des combles est facturée à 1 euro symbolique, sans limitation de surface. Le crédit d’impôt représente pour sa part une réduction fiscale de l’ordre de 30 % du montant des travaux.

 

 

 

 

 

 

Back to Top