Rénovation : les points à retenir en matière d’isolation

Le 6 octobre 2017

 

En France, l’heure est à la rénovation énergétique. Dans cette démarche, les travaux d’isolation thermique sont à réaliser en priorité. Pour allier performances thermiques et efficacité énergétique, isoler dans les règles de l’art est de rigueur.

Les points à retenir en rénovation et isolation

© Crédit photo : pixabay

Les grandes lignes de la loi sur l’isolation

Avant de lancer des travaux de rénovation thermique à des fins de performances énergétiques, connaître la loi sur l’isolation est primordial. Il s’agit d’ailleurs de l’un des principaux volets de la mise en œuvre d’une politique énergétique rationnelle.

Elle bénéficie d’un cadre légal établi pour garantir le bon déroulement des travaux, ainsi qu’un résultat optimal. Ainsi, un statut technique important dans la construction neuve a été posé par réglementation thermique 2012.

Il n’est plus à rappeler que l’isolation influence favorablement les performances thermiques et acoustiques d’une habitation.L’objectif réglementaire actuel est de 50 kW/m²/an, contre 80 à 250 kW/m²/an. Concrètement, les chiffres de réduction des consommations énergétiques au mètre carré sont divisés par deux, voire même par cinq.

Améliorer le confort global du logement

Isoler le logement est une opération stratégique à double objectif. D’une manière générale, réaliser des travaux d’isolation dans le cadre d’une rénovation vise avant tout à améliorer le confort intérieur. Profiter d’une meilleure qualité de vie implique ainsi une réduction des besoins en matière de chauffage en hiver.

Il convient de noter qu’en France, se chauffer est devenu trop cher avec le coût de l’énergie en hausse continuelle. Aussi, dès lors que le logement profite d’un gain de confort en hiver, comme en été, ses besoins en énergie diminuent également. L’isolation constitue ainsi une excellente solution pour économiser de l’énergie.

Les travaux d’isolation thermique constituent un investissement rentable sur le long terme. Les économies réalisées sur les factures de chauffage sont grandement profitables, notamment aux ménages modestes. L’isolation en rénovation représente même un levier important dans la lutte contre la précarité énergétique en France.

La question du financement des travaux

 Même si l’isolation thermique a déjà fait ses preuves en termes de confort et d’économie énergétique, le coût des travaux demeure un frein énorme. Les ménages modestes sont d’ailleurs les plus lésés, ne pouvant pas ainsi profiter des avantages d’une bonne isolation.

Aussi, en vue d’aider ces ménages modestes et en situation de précarité énergétique, des subventions ont été mises en place par l’Etat. Faciliter l’accès aux travaux d’isolation est une étape importante dans le cadre de la transition énergétique. Pour l’Etat, encourager les ménages à isoler leur logement est un réel challenge.

Ces aides au financement sont accessibles sous conditions spécifiques. Elles prennent également différentes formes, notamment sous forme de déduction fiscale, d’aides directes, de prêts sans intérêt…

    Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie

Pour les ménages modestes, voire très modestes, le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie constitue une aide précieuse. Il permet en effet de réaliser des travaux de rénovation à moindre coût, grâce aux obligations des fournisseurs d’énergie envers l’Etat.

Le programme isolation à 1€, accessible sous vérification d’éligibilité, permet aux ménages d’isoler leurs combles perdus à seulement 1 euro. Autre avantage de cette aide, c’est que les Français peuvent réaliser une isolation performante sans limite de surface.

Par ailleurs, la prime énergie intègre également le dispositif des CEE. Il s’agit d’une prime attribuée à la fin des travaux. Son montant varie en fonction des économies d’énergie réalisées à la suite des travaux d’isolation.

     Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE constitue également une solution de financement intéressante. Le crédit d’impôt à taux unique de 30 % permet entre autres de rembourser les dépenses allouées aux travaux d’isolation.

Il s’agit d’une déduction fiscale attribuable aussi bien aux propriétaires, aux locataires, qu’aux occupants. Son montant équivaut à 30 % du montant des travaux de rénovation. Cependant, le montant des dépenses est plafonné.

Ce plafond est de 8 000 € pour une personne célibataire. Il passe à 16 000 € pour un couple. A ce montant plafonné du crédit d’impôt pour la transition énergétique s’ajoute une majoration de 400 € par personne à charge.

Les matériaux isolants innovent

Au-delà de la performance thermique et énergétique, la rénovation vise également à réduire l’empreinte environnementale du logement. En d’autres termes, réaliser une rénovation verte est de rigueur.

Dans le secteur de l’isolation thermique, les matériaux innovent. Les isolants écologiques sont à l’honneur, et se veulent de plus en plus performants.  La laine minérale occupe actuellement une place d’honneur.

Facile à mettre en œuvre et aux performances approuvées, le matériau isolant répond aux nouvelles exigences en matière d’isolation thermique.

 

 

 

 

 

 

Back to Top