Tout savoir sur le fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau

Le 6 décembre 2018

 

La pompe à chaleur est un système qui utilise les calories présent dans l’environnement pour les renvoyer au sein du logement. C’est le  principe de la pompe à chaleur air-eau qui recouvre les calories possédées dans l’air, et les transforme en chaleur. Ce qui chauffe l’eau. Ainsi, cette chaleur sera diffusée dans votre installation de chauffage.

Résultat de recherche d'images pour "pompe à chaleur air eau"

Le principe d’une pompe à chaleur air-eau

D’abord, il faut savoir faire la différence entre la pompe à chaleur air-air qui use l’énergie dans l’air extérieur en le remettant sous forme d’air chaud. Et la pompe à chaleur air-eau, qui tire les calories contenues dans l’air extérieur mais en utilisant l’eau pour transporter la chaleur.

La plupart des modèles arrêtent de fonctionner quand la température descend sous les -5°C. Ce qui rend obligatoire un chauffage d’appoint dans quelques régions. Malgré_cela, certains modèles, sont plus performants. Ils peuvent être opérationnels jusqu’à -25°C. Sans tous les cas les performances de votre pompe à chaleur dépendent du climat de votre région. Donc, cette solution n’est pas la meilleure si votre région est soumise à des hivers froids et des températures négatives. En effet, plus vous postulez l’électricité pour réchauffer l’eau de chauffage de votre installation, moins la productivité de votre pompe à chaleur air-eau est importante et plus vous consommez d’énergie.

La pompe à chaleur air-eau est un système aérothermique

La pompe à chaleur air-eau est un système aérothermique. C’est-à-dire, il utilise les calories de l’air extérieur pour les renvoyer dans l’eau de chauffage. Cette conversion est réalisable en usant le fluide frigorigène, un gaz. C’est le passage successif de l’état liquide à l’état gazeux. Le fluide frigorigène va transmettre l’énergie renfermée dans l’air extérieur à l’eau du système de chauffage central. Cette transformation se fait en quatre phases :

  1. Le fluide frigorigène, à l’état liquide, rattrape les calories de l’air extérieurLa température du fluide accroître grâce à l’énergie saisie. Alors, le fluide se transforme en gaz. Il s’évapore.
  2. Le compresseur, qui est alimenté par un moteur électrique, aspire et puis compresse le fluide frigorigène. A la fin de cette étape, le fluide gazeux est bien chaud. Il est sous haute pression.
  3. L’accumulation du fluide frigorigène, à l’état de vapeur haute pression admet de transmettre la chaleur à l’eau de chauffage. Ensuite, le gaz repasse à l’état liquide.
  4. Le détendeur fait diminuer la pression du fluide frigorigène. Il prépare le fluide liquide avant la phase d’évaporation.

Les élément d’une pompe à chaleur air-eau

Pour la plupart des modèles, la pompe à chaleur air-eau se présente sous la forme d’un monobloc. Elle est composée de quatre éléments : D’abord, l’évaporateur qui permet la conversion du fluide frigorigène en vapeur. Puis on a le compresseur, responsable de l’augmentation de la pression et la chaleur du gaz. Ainsi, le condenseur, permettant au fluide frigorigène de renvoyer la chaleur à l’eau de chauffage. Enfin, le détendeur qui diminue la pression et la température du gaz.

L’importance du chauffage d’appoint

Malgré que les records de la pompe à chaleur air-eau, qui permettent de réaliser des économies d’énergie, il est nécessaire de mentionner que l’équipement d’un système de chauffage d’appoint est généralement nécessaire lorsque les températures deviennent négatives. L’assemblage de votre chaudière avec votre pompe à chaleur air-eau, vous garantie un confort thermique idéal en toutes conditions.

Egalement, il est bon à savoir que tant qu’elle offre un taux de rendement concurrentiel, la pompe à chaleur air-eau fonctionne en priorité. C’est uniquement, quand les températures descendent en deçà d’un certain seuil, que votre chauffage d’appoint prend le relais.

L’efficacité de la pompe à chaleur air-eau

Consommant de l’électricité la pompe à chaleur air-eau, produit du chauffage. Elle a surtout besoin d’un moteur électrique pour compresser le fluide frigorigène. La productivité d’une pompe à chaleur est révélée par son COP (Coefficient de performance). Il montre la quantité de chaleur créée par rapport à l’énergie électrique consommée par le compresseur. Donc, pour résumé, plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est compétitive.

Une pompe à chaleur air-eau avec un coefficient de performance (COP) de 3 admet de produire 3 kWh d’énergie thermique pour 1 kWh d’énergie électrique consommée.

 

 

 

 

 

A Propos

Blog d'H2O Isolation, le spécialiste de l'isolation à 1€.

Archives

  1. février 2019
  2. janvier 2019
  3. décembre 2018

 

 

Back to Top