Quel type d’isolation de maison pour des performances énergétiques optimales ?

Le 28 octobre 2017

 

Le type d’isolation de maison conditionne les performances énergétiques du logement. Pour une efficacité énergétique optimale, isoler l’habitation de manière stratégique est de rigueur. Par où commencer ? Quel isolant utiliser ? Les détails.

Quel type d’isolation de maison pour économiser de l’énergie ?

© Crédit photo : pixabay

L’essentiel sur le type d’isolation de maison idéal

Dans le cadre d’un projet de rénovation du logement, l’isolation thermique constitue une étape clé. Elle permet de renforcer le confort de l’habitat, mais contribue également à économiser de l’énergie. Adapter le type d’isolation de maison aux besoins réels définis s’avère être à la clé d’une rénovation efficace.

Outre le fait de passer par un diagnostic thermique, différents paramètres doivent être pris en compte. Le type de logement, l’existence ou non d’un système isolant ou encore les performances thermiques souhaitées ne doivent pas être négligés. Les ponts thermiques et les déperditions de chaleur doivent également être passés au crible.

Selon une étude réalisée par l’Ademe, les pertes calorifiques d’une maison mal isolée se situent à :

  • 30 % au niveau de la toiture et des combles ;
  • 25 % à travers les murs ;
  • 10 % à 15 % au niveau des fenêtres et par les vitres
  • 7 % à 10 % par les sols

     28Isoler par ordre de priorité

Pour isoler le logement efficacement, il convient alors de réaliser des travaux par ordre de priorité. D’une part, cela permet de mettre en plus un type d’isolation de maison sur mesure. D’autre part, cette démarche permet d’économiser sur le coût des travaux.

Intervenir au niveau des postes les plus vulnérables aux variations de température est à la clé d’une isolation performante. L’isolation des combles et de la toiture doit ainsi être effectuée en priorité, si vous souhaitez obtenir un meilleur résultat en termes d’amélioration de la performance énergétique.

Isoler le toit en priorité réduit ainsi de près de 30 % les pertes de chaleur globales de l’habitat. Renforcer ensuite l’isolation des murs permet de gagner jusqu’à 25 % de confort thermique supplémentaire. Autrement dit, isoler méthodique permet de rentabiliser au mieux les travaux. 

Optimisation des performances énergétiques

 Avant de définir le type d’isolation de maison le plus adapté, il convient de mesurer au préalable les performances énergétiques recherchées. En isolant le logement par poste (toiture, combles, murs, plancher…), le ménage s’assure d’économiser d’autant sur les factures d’énergie.

Pour économiser sur les factures du chauffage, le type d’isolation de maison idéal est celui renforcé au niveau du toit et des combles. La chaleur s’échappant en hauteur, l’isolation à ce niveau de l’habitation permet de maintenir la température ambiante à l’intérieur.

En hiver, les besoins en chauffage sont ainsi réduits. Concrètement, supprimer les 30 % de déperditions de chaleur du logement permet d’économiser d’autant sur la facture du chauffage. Il s’agit du type de rénovation le plus rentable, dans la mesure où le chauffage représente jusqu’à 75 % de la consommation d’énergie domestique.

Choix du matériau isolant utilisé

Les performances thermiques et énergétiques de l’habitation reposent aussi sur un choix judicieux du matériau isolant utilisé. Un isolant performant assure une bonne isolation thermique, mais améliore également l’isolation acoustique du logement.

Par ailleurs, la durée de vie du matériau veille à la pérennité du type d’isolation de maison. Pour une rénovation optimale, l’heure est aux matériaux écologiques. C’est d’ailleurs dans cette optique que les spécialistes de l’isolation préconisent l’utilisation de matériaux naturels.

La laine minérale se veut d’ailleurs être un isolant de référence dans le secteur du bâtiment. La laine de roche comme la laine de verre présente une résistance thermique forte appréciable. De plus, la laine conditionnée sous forme de flocons ou de rouleaux se veut facile à manipuler, idéale pour l’isolation.

La question du financement des travaux

Une fois le type d’isolation de maison idéal identifié, il convient alors d’optimiser la rénovation via une solution de financement adaptée. Pour promouvoir les travaux d’isolation à des fins d’économie d’énergie, différentes aides et subventions sont mises à la disposition des particuliers.

Suivant la nature des travaux d’isolation (toiture, fenêtres, etc.), les ménages français peuvent prétendre à des aides au financement. Le type d’isolation de maison définit ainsi que le projet est éligible à une ou plusieurs de ces aides, cumulables entre elles pour la plupart.

    Opter pour l’isolation à 1 €

Outre le crédit d’impôt, le prêt à taux zéro ou encore la TVA à 5,5, l’isolation à 1 € est une référence. Il s’agit d’un programme accessible après validation d’un test d’éligibilité en ligne, un financement pour l’isolation des combles perdus.

Le financement étatique incite également à l’isolation du garage, de la cave, des rampants et pignons. L’isolation à 1 euro s’adresse principalement aux ménages à revenus modestes. Le programme cible aussi les foyers en situation de précarité énergétique.

 

 

 

 

 

 

Back to Top