Quel type d’isolation de toit adopter ?

Le 25 août 2017

 

L’air chaud de l’intérieur de la maison, plus léger que l’air froid monte toujours en altitude et atteint les combles et la zone sous toiture. C’est pour cette raison que cette partie de la maison est la principale surface de déperditions de chaleur. Le choix du type d’isolation de toit est dans ce sens important pour une économie d’énergie.

Le type d’isolation de toit influe sur l’efficacité énergétique de la maison.

© Crédit photo : Pxhere

Se baser avant tout sur l’état de la toiture

Pensez au préalable à vérifier l’état de la toiture avant de vous lancer dans de quelconques travaux d’isolation. Des vérifications sont à faire sur le toit, tant sur sa structure que sur son étanchéité. Installer des plaques d’isolants sur un toit qui n’est pas étanche aura pour conséquence d’augmenter le coût des travaux.

Bien avant de se lancer dans le choix et l’achat de matériaux isolants, il est important de faire le point sur le type d’isolation de toit à prioriser, selon la structure du toit. Si des travaux de rénovation sont à faire sur le toit, vous pouvez procéder par une isolation par l’extérieur. Dans le cas contraire, préférez une isolation par l’intérieur du toit. Le choix du type d’isolant dépendra à mettre en oeuvre.

Le choix des matériaux d’isolation de toiture

Pour choisir un isolant de toiture, il faut avant tout se baser sur la performance. Deux indicateurs permettent de faire le choix de matériaux rapidement et facilement en se basant sur leur performance.

   La conductivité thermique lambda

Premier indicateur permettant d’identifier la performance d’un isolant, la conductivité thermique lambda aide à définir la capacité du matériau à conduire la chaleur. Plus le matériau a un indice faible, plus il est performant. Un matériau plus conducteur de chaleur favoriserait les ponts thermiques conduisant la température extérieur vers l’intérieur de votre logement. Un isolant performant doit avoir un indice lambda faible, c’est-à-dire être non-conductible pour éviter un échange de température entre l’intérieur et l’extérieur de la maison.

    Le coefficient de résistance thermique

Ce coefficient R définit la capacité d’un matériau isolant à résister au froid en période hivernale ou à la chaleur tapante de la saison estivale. Contrairement à l’indice lambda, un matériau avec un coefficient thermique plus élevé est meilleur comme isolant. Plus le coefficient est élevé, plus le matériau peut résister à la température extérieure et mieux protéger l’intérieur de la maison.  Ce coefficient est en outre obtenu par le rapport entre la conductivité thermique du matériau et son épaisseur. Il permet dans ce sens de connaître la performance de l’isolant en tenant compte de son épaisseur.

Les différents matériaux d’isolation pour la toiture

Parmi les plus utilisés aujourd’hui sur le territoire français, les laines sont des isolants avantageux, surtout au niveau de la pose qui est très facile et rapide.

Différents types d’isolants en laine sont disponibles sur le marché, et présentent des caractères isolants variant selon le type, l’épaisseur ou la forme. Chaque type de laine dispose aussi de ses propres caractéristiques d’isolation acoustique et de résistance au feu.

Selon le type de laine, vous pouvez choisir :

  • La laine de verre : mélange de sable et de verre recyclé, utilisée comme isolant thermique et acoustique tant pour les toits que pour les murs ;
  • La laine de roche : faite avec de la roche volcanique, mais se présentant sous forme de laine en panneaux, rouleaux ou granules ;
  • La laine de chanvre : conçu avec de la chènevotte ou tige de chanvre, elle est moins connue que les autres forme de laine isolante ;
  • Laine de lin : biologique, c’est une laine végétale faite avec de la fibre de lin et mélangée à des fibres polyester thermofusibles ou des polymères de maïs ;
  • La laine de mouton : très écologique, reste moins utilisée en isolation, mais elle est surtout utilisée pour l’isolation de la sous toiture.

Les possibilités pour l’isolation de la toiture

Selon le type de la toiture et les matériaux à utiliser, il est possible de faire un calcul approximatif des dépenses que peut engager l’isolation. Le type d’isolation de toit permet de définir les matériaux à utiliser et donc le prix de ces matériaux.

Aujourd’hui, il est aussi possible de réduire considérablement le prix en s’appuyant sur les aides octroyées par l’Etat ou par l’Anah. Il y a entre autres le programme d’isolation à 1 euro, dont l’objectif est de venir en aide aux ménages pour promouvoir l’efficacité énergétique des logements.

Pour pouvoir prétendre à ce programme, faites un test d’éligibilité gratuitement et facilement.

 

 

 

 

 

A Propos

Blog d'H2O Isolation, le spécialiste de l'isolation à 1€.

Archives

  1. mai 2018
  2. avril 2018
  3. mars 2018
  4. février 2018
  5. janvier 2018
  6. décembre 2017
  7. novembre 2017
  8. octobre 2017
  9. septembre 2017
  10. août 2017
  11. juillet 2017

 

 

Back to Top