Le type d’isolation de toit conditionne la performance énergétique du toit

Le 23 juillet 2017

 

En matière de logement, les attentes des Français se confirment davantage. Certains font preuve de plus d’exigences sur le plan du confort, d’autres accordent une importance particulière à l’efficacité énergétique de leur habitat. Dans les deux cas, adopter le bon type d’isolation du toit est LA solution.

Le type d’isolation de toit conditionne l’énergie économisée.

© Crédit photo : Pixabay

Un toit bien isolé, c’est plus de 25 % d’économies d’énergie

Au-delà du confort du logement, une isolation performante de la toiture est aussi synonyme d’économie d’énergie. Une bonne isolation thermique permet de réduire considérablement la consommation d’énergie relative à l’utilisation du chauffage et/ou de la climatisation. Si les travaux d’isolation sont réalisés suivant les normes, les ménages peuvent économiser jusqu’à 25 % sur leur facture d’électricité.

Dans le cadre du programme de transition énergétique, l’Etat encourage les ménages à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. L’efficacité énergétique se veut être profitable pour tous, notamment à l’heure où les coûts de l’énergie ne cessent de grimper. Par ailleurs, réduire la consommation d’énergie, c’est aussi faire un geste envers l’environnement. En effet, moins le logement est énergivore, moins il émettra de gaz à effet de serre.

Confort optimisé grâce au bon type d’isolation de toit

Pour la majeure partie des ménages français, l’insatisfaction est avérée au niveau des températures ressenties au sein de leur logement. En été comme en hiver, associer l’habitation à la notion de « confort » est primordiale pour les Français. Autrement dit, l’isolation thermique est devenue une priorité pour eux. Parmi les travaux prioritaires souvent évoqués, l’isolation de la toiture et des combles sont avantagés.

En effet, il faut savoir qu’en adoptant le bon type d’isolation de toit, le confort du logement est optimisé. A l’inverse, une toiture mal isolée représente 30 % des déperditions de chaleur. Le toit laisse facilement échapper la chaleur en période de froid et l’accumule en période de canicule.

Pour préserver une température ambiante au sein de l’habitation tout au long de l’année, la meilleure solution est donc d’isoler le toit.

Les bons réflexes pour l’isolation de son toit

    Privilégier une isolation homogène

Lorsque la question de l’isolation thermique du logement est abordée, il est de rigueur de procéder avec méthode. Isoler l’habitation de manière homogène reste la solution optimale pour gagner en confort.

Intervenir au niveau du toit permet certes de réduire de 30 % les pertes de chaleur, mais cela permet aussi d’équilibrer la température du logement de manière globale. Pour ce faire, les spécialistes de l’isolation recommandent une intervention au niveau des combles. Qu’il s’agisse de combles perdus ou de combles aménagés, traiter les ponts thermiques au niveau de ce poste stratégique de l’habitation se révèle très efficace pour améliorer le confort du logement.

    Bien choisir le matériau d’isolation pour son toit

Une isolation de la toiture performante repose aussi sur le choix du matériau utilisé.

En France, la laine minérale est très prisée pour isoler le toit car c’est un matériau inflammable et imputrescible. Elle est également légère et très maniable. C’est d’ailleurs cette maniabilité qui en fait un matériau très pratique pour le toit. La laine se présente sous forme de flocons, parfaits pour isoler des combles perdus. Elle est aussi disponible sous forme de rouleau à découler. Il suffit alors de le couper en fonction de la superficie à isoler.

En plus de réduire, voire de supprimer les ponts thermiques, c’est aussi un bon isolant acoustique.

Réaliser ses travaux d’isolation de toit à moindre coût

Même si l’importance de l’isolation thermique en termes de confort n’est plus à prouver, nombreux sont rebutés par le coût des travaux. Les difficultés financières représentent donc un obstacle au confort du logement. Une solution permet pourtant aux particuliers de réaliser des travaux d’isolation à moindre coût : les différentes aides et subventions.

Pour améliorer l’isolation de leur toit, les particuliers peuvent par exemple prétendre au crédit d’impôt. Il s’agit d’un avantage fiscal réduisant jusqu’à 30 % le montant des travaux. Alternativement, la prime énergie constitue également une solution de financement adaptée. La prime permet de couvrir jusqu’à 20 % des dépenses engagées pour les travaux d’isolation du toit.

    Opter pour l’isolation à 1 €

Parmi les options permettant d’isoler le toit à prix abordable, le programme d’isolation à 1 € reste aussi une excellente solution. Après avoir réalisé un test d’éligibilité à l’isolation à 1€, le ménage peut entamer les travaux d’isolation de leur toit au coût symbolique de 1 euro. Pour obtenir cette aide, il devra également faire appel à un professionnel certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement.

Le programme reste peu connu, mais à ce jour, plus de mille foyers français ont déjà pu en bénéficier. Octroyée sous conditions de ressources, l’isolation à 1€ touche essentiellement les travaux relatifs à la toiture : combles perdus, pignons, rampants…

 

 

 

 

 

 

Back to Top